communication-non-violente.jpg

La CNV
Communication Non Violente

La Communication Non Violente
Pour instaurer des relations harmonieuses

Vous aspirez à des relations saines, où les échanges privilégient l’écoute et la coopération plutôt que la compétition ?

La communication non violente aide à renouer avec qualité d’écoute, bienveillance et empathie. Elle met en lumière le principe fondamental que tous les êtres humains ont les mêmes besoins.

La CNV pour les enfants :
Communication non violente et estime de soi

Pour Marshall Rosenberg, spécialiste de la résolution de conflit, le langage est porteur du conflit. Il crée deux personnages  : le chacal et la girafe. Le chacal hurle pour communiquer. C’est un langage fait de critiques et d’interprétations. La girafe observe sans juger, elle exprime des sentiments sans en rendre l’autre responsable. En transformant sa façon de s’exprimer, l’enfant passe du langage chacal au langage girafe. C’est un outil simple mais efficace.


La communication non violente ou CNV permet d’apprendre à mieux communiquer. Elle est définit par l’acronyme OSBD. Le petit bonhomme OSBD permet de guider l’enfant dans sa démarche de CNV :
Observation (O) : décrire la situation sans juger
Sentiment (S) : exprimer les sentiments et attitudes suscités en employant le « je »
Besoin (B) : identifier et exprimer les besoins qui, insatisfaits, induisent une émotion désagréable
Demande (D) : faire une demande réalisable, concrète, précise, formulée positivement et faite dans l’instant.

osbd.png

La CNV pour les adultes
Analyse transactionnelle - Gestion des émotions - Modèle de Jakobson

Pour bien communiquer, il est important d’apprendre à décoder les jeux psychologistes néfastes d’une relation, de comprendre pourquoi le dialogue ne peut s’établir avec quelqu’un, d’apprendre à communiquer en restant maître de ses émotions, de comprendre les clés d’un échange verbal  …


L’analyse transactionnelle permet d’améliorer la communication avec les autres, avec un groupe, avec soi-même. Cette approche donne des grilles de lecture pour comprendre les problèmes relationnels et identifier des moyens d’intervention pour les résoudre.


Le triangle dramatique est un scénario relationnel typique entre deux personnes qui jouent alternativement le rôle de victime, de persécuteur et de sauveur. Ce jeu de manipulation psychologique a été théorisé en 1968 par Stephen Karpman, docteur en psychiatrie.


Le modèle de Jakobson décrit 6 facteurs qui interagissent sur le langage oral. La théorie de Jakobson est née de la constatation de la différence qui peut exister entre le message émis et le message reçu.

La communication non violente a toute utilité au sein d’équipes. Elle instaure un climat de confiance, de coopération et de solidarité. Chacun trouvant sa place, elle permet de faciliter la prise de décision et la mise en œuvre de projets.