Livre Apprendre le magnétisme, Téléphane Energie. Nettoyez vos traumatismes avec le magnétisme. Découvrez dans ce livre une méthode de recouvrement d'âme pour retrouver votre énergie vitale grace au magnétisme

Nettoyez vos traumatismes avec le magnétisme

MÉTHODE DE RECOUVREMENT D'ÂME

Guérir son âme avec le magnétisme

Nous avons tous des traumatismes liés aux événements de la vie : naissance, enfance, chocs, maladies, deuils. Notre corps nous alerte par des signes : maux de tête, de ventre, eczéma, verrues, cauchemars, douleurs, angoisses, etc.

Pour retrouver notre alignement, je vous montre comment stopper des fuites énergétiques qui nous rendent malade. Je vous fais découvrir comment utiliser à bon escient notre énergie vitale, comment nous ancrer dans cette nouvelle énergie et ainsi, pouvoir maîtriser nos peurs, neutraliser des sorts, prévenir le burnout, apaiser le sommeil, augmenter l’élan vital, améliorer les relations avec les autres, et éventuellement se reconnecter à son âme d’enfant.

Livre Apprendre le magnétisme, Téléphane Energie. Nettoyez vos traumatismes avec le magnétisme. Découvrez dans ce livre une méthode de recouvrement d'âme pour retrouver votre énergie vitale grace au magnétisme

"Ce qui est intéressant en Reiki, c’est que tu décrasses ton existence.

Quand les gens viennent me consulter pour des points de blocage, cela correspond à des problèmes qu’ils ont rencontrés. À l’aide du pendule, je date ces événements et je tente la remise à zéro des traumatismes.

J’ai des outils à ma disposition, non utilisés par la médecine ou la psychologie. Mon action est complémentaire.

J’ai ausculté différentes périodes de ma vie avec le Reiki et cela m’a poussé à chercher des améliorations.

 

Je les ai testées sur moi puis j’ai proposé la réparation symbolique par le magnétisme à mes clients. Ainsi est né le recouvrement d’âme par le pendule.

 

C’est efficace et rapide. Cette technique associe la géobiologie (la réparation énergétique des sols et des bâtiments) et le Reiki."

Pré-réservation et informations 
en bas de page

Extrait du livre :
"Nettoyez vos traumatismes avec le magnétisme
Méthode de recouvrement d'âme" 

par Téléphane Énergie

Interview par Audrey Cartier (Extraits)

Audrey Cartier m’aide dans mes rédactions et ma communication. Je pose la première question.

« Bonjour Audrey, je te remercie de m’aider pour ce livre. Pour démarrer notre entretien, pourrais-tu expliquer au lecteur qui tu es ?

— Je suis Audrey Cartier, gérante de la société Auxine Créations. J'accompagne les entrepreneurs et les entreprises dans la création ou la mise à jour de leurs outils de communication web et papier. Depuis quelques années, je m'intéresse à la gestion des émotions et aux différentes façons de rééquilibrer les forces du corps humain. Férue de lecture, j'espère un jour écrire moi-même. En attendant, je suis ravie de pouvoir t’aider dans la rédaction de cet écrit sur lequel j'aurais aimé tomber, plus jeune, afin de découvrir ces approches complémentaires à des thérapies médicales.

— Merci Audrey !

— En informatique pendant vingt-cinq ans, dont neuf années comme gérant de société : quels événements me poussent à devenir énergéticien ?

— Le jour de mes cinquante ans, j’ai vécu deux événements marquants qui m’ont amené à consulter une de mes anciennes collègues, Babeth Ventroux, qui m’a parlé des énergies. Par la suite, elle m’a orienté sur le métier d’énergéticien. Dans mon sommeil, j’étais sensible aux visites de défunts. Cela peut paraître surprenant pour les cartésiens : j’ai reçu un nom et un prénom sous forme de flash médiumnique, à la suite d’une demande faite à mon Ange Gardien.

— Simple dormeur, comment puis-je obtenir ce nom et ce prénom ?

 

— À cette époque, j’avais des sensations, des impressions dont je ne savais pas trop quoi penser. Je me suis adressé à mes Anges Gardiens pour leur demander le nom de l’entité qui me provoquait ces sensations. J’ai alors revécu en rêve l’accident de voiture subi par cette femme décédée, en étant à la place du chauffard à l’origine du drame. Cela a été un événement fort. Cette défunte, appelons-la Lucile[i] , est morte en se faisant renverser à la sortie d’une boîte de nuit le jour de mon anniversaire, trois ans plus tôt. Elle a laissé trois enfants en bas âge. Je n’avais jamais entendu parler d’elle auparavant, mais j’ai retrouvé les détails de l’accident dans un article de la presse. Tout coïncidait avec mon flash. J’ai pris contact avec sa famille pour leur communiquer des informations qui les concernaient. Pour les convaincre, je leur ai donné des détails personnels sur Lucile.

 

— C’est le premier événement. Quel a été le second ?

 

— Toujours le jour de mon cinquantième anniversaire, j’ai été contacté par le comptable d’une de mes tantes. Il m’a alerté : elle était escroquée. J’ai entamé une procédure pour la protéger, en la mettant sous tutelle. J’ai obtenu le jugement de tutelle un an après, pour mon anniversaire. Cela faisait nombre de coïncidences. Je les ai évoquées avec mon amie Babeth. Elle connaît le sujet : elle a hérité du don de magnétiseur de son père pour ses quarante ans. Elle m’a expliqué que tout était normal et elle a mené à bien une routine énergétique. Elle m’a enlevé un sort. Une situation ordinaire, quoi ! C’était drôle, car je ne croyais à rien de tout cela. Puis Babeth m’a expliqué : il fallait que je pratique le même métier qu’elle, elle allait me soutenir et me former. Elle a tenu parole. Elle m’a orienté vers le Reiki Mikao Usui.

 

— Babeth dit : « lance-toi dans cette voie. Je t’ai enlevé un sort. » Mais revenons à ce sort. Est-ce que je sais que je suis sous le coup d’un sort ? Est-ce que je ressens une différence après son intervention ?

 

— J’ai participé à cette séance de manière dubitative, sans parti pris. Je n’attendais pas grand-chose, sauf des explications pour ce qui m’arrivait. Je garde du rituel un souvenir de grande douceur, cela m’a apaisé. L’évocation du sort m’a remémoré un cauchemar que j’avais eu il y a longtemps puisque cela s’était déroulé pendant ma classe de 4e. À l’époque, j’avais éconduit brutalement une amie qui me draguait et j'avais été injuste avec un camarade. J’avais ma part de responsabilités. Ils se sont mis à plusieurs pour m’envoyer en réalité deux sortilèges, ce dont j’avais eu plus ou moins l’intuition. J’avais été virulent. Quand je reçois du négatif, je l’ai en partie mérité. Mon âme a sûrement été fragmentée à cet instant. Par chance, la partie manquante est revenue à la maison, j’explique comment plus bas. Il m’a fallu attendre ! Sans ce maléfice, je ne serais pas dans cette voie. (Rires.)

 

— Je me souviens de cet événement ? J’en ai des cauchemars ?

 

— Tout à fait. J’ai vécu deux mauvais rêves tellement réalistes qu’ils n’étaient pas du domaine du songe. Des silhouettes noires, comme celles qui emportent le méchant dans le film « Ghost », m’ont malmené. Heureusement, Babeth m’a appris comment enlever les ondes négatives et c’est une chose que je pratique pour mes clients[1] aujourd’hui. Il m’est facile d’en détecter la source. Il y a différentes manières de recevoir de la force ou d’envoyer un flux négatif à quelqu’un. Dans mon cas, ils ont mené un rituel, que je peux tenir pour un amusement d’adolescents. Mais il s’agissait d’une action groupée et protocolée, je les ai vus se regrouper. Les gens ont du mal à croire à la réalité et à la nocivité de ces messes noires parce qu’elles ne semblent pas appartenir à notre monde « moderne ». Pourtant, elles font partie de l’histoire, en Europe, en Asie, en Afrique et partout.

— En effet, j’imagine facilement ces rituels dans les pays africains par exemple avec les chamans ou les marabouts. Dans ma culture occidentale, je n’ai pas ce type de personnages « mystiques ».

 

— Cela a été mis sous le boisseau. La religion, notamment le catholicisme, a combattu la sorcellerie. De nombreuses victimes ont péri sur les bûchers, des femmes principalement. La sorcellerie est un ensemble d’us et coutumes qui perdurent en France. Effectivement, j’ai la culture du « rationalisme », du Siècle des Lumières, etc. La magie est un héritage délaissé, mais qui reste présent dans l’inconscient collectif.

 

[1] En magnétisme et en Reiki, nous parlons de client, de consultant ou de receveur. Les termes suivants sont réservés à la médecine et donc, ne s’appliquent pas : patient, malade, soins, guérison, traitement, médicament, etc. Le Reiki et le magnétisme sont des activités commerciales, comme le développement personnel.

[i]           Le prénom a été changé.

(...)

                                                 

                                                                                         Illustration : chasseur de souris énergétiques

Le Mucem[ii] à Marseille possède une collection concernant la sorcellerie. Elle recense des pratiques pour nuire à son voisin, trouver l’amour, etc.

Avec les logos, j’ai mis en lumière les publicitaires qui changent la valeur des objets, en mettant un crocodile sur un vêtement. Pour les catholiques : l’Eucharistie est un rite magique, même si les pratiquants l’ont oublié. La parole politique est utilisée de façon magique, ce qui pose de nombreux problèmes.

 

— Merci de m’avoir raconté ces deux événements marquants survenus à l’aube de ta cinquantaine. Tu m’as parlé de phénomènes merveilleux et extraordinaires qui te sont arrivés. À quelle époque ?

 

— Ces deux événements ont été des déclencheurs, mais je suis une éponge énergétique depuis tout petit ! J’ai grandi avec une éducation classique, pleine d’amour, mais rigide. Ma professeure de méditation m’a dit que j’ai été « verrouillé », alors le jour où ces appétences se sont révélées, cela a été un feu d’artifice.

J’ai choisi de parler de mes expériences paranormales. C’est important d’abandonner les non-dits, même si cela choque. J’ai la chance d’avoir des souvenirs anciens, nourrisson, de ma naissance et même dans le ventre de ma maman, d’avant l’incarnation et de vies antérieures. Quand je discute de ces sujets, certains me conseillent de consulter un psy ou un curé, d’autres me racontent leurs souvenirs similaires. Quand j’ai abordé le sujet en famille : (…) ma mère m’a rappelé que mon arrière-grand-père avait un pendule, que j’ai d’ailleurs récupéré de façon étonnante (…).

 

— Pourrais-tu me communiquer des informations sur ton amie Babeth dont tu me parles beaucoup ?

 

— Nous étions salariés chez un éditeur de logiciels, elle en région nantaise et bibi dans la région lyonnaise. Elle est énergéticienne à Treillières (44). Depuis des années, elle exerçait une activité dans l’informatique auprès de différentes entreprises. Jusqu’au jour où elle a arrêté pour créer une activité d’énergéticienne pour les animaux. Cela m’avait amusé. C’est une activité qu’elle exerce avec talent et elle a de magnifiques références nationales.

Peu à peu, des médecins lui ont envoyé des souffrants pour des suivis palliatifs. Ses interventions permettent de mieux gérer la douleur au moins le temps du rendez-vous, ce qui présente un grand intérêt pour les cancéreux et ceux qui subissent des médications lourdes. Elle accompagne des sujets en chimiothérapie afin de « couper le feu » et de soulager leurs douleurs. Elle aide pour la relaxation et la gestion des émotions. J’ai pu la suivre, cela a été passionnant.

 

— Comment dois-je me former pour devenir bio énergéticien ? Dois-je commencer avec Babeth ou bien je rejoins tout de suite une école ?

 

— J’ai débuté avec Babeth. Elle m’a pris sous son aile. Cela m’a intéressé de la découvrir dans son nouveau métier. Elle a changé depuis l’époque où nous nous vendions du logiciel. Elle est extraordinaire et elle réalise beaucoup de bien autour d’elle. Elle a de nombreux clients : il faut s’y prendre trois mois à l’avance pour obtenir un rendez-vous ! (…)

 

— Cette période autour de mon cinquantième anniversaire, riche en expériences diverses, me remet-elle en mémoire des souvenirs d’événements vécus durant mon enfance ou mon adolescence ? Des choses m’ont poussé à explorer cette voie ?

 

— Tout à fait. Je mets de côté de nombreuses choses en grandissant. Ces événements m’ont amené à revoir toute ma vie. Ce qui est intéressant en Reiki, c’est que je décrasse mon existence. Quand les gens viennent me consulter pour des points de blocage, cela correspond à des problèmes qu’ils ont rencontrés. À l’aide du pendule, je date[2] ces événements et je tente la remise à zéro des traumatismes. J’ai des outils à ma disposition, non utilisés par la médecine ou la psychologie. Mon action est complémentaire.

J’ai ausculté différentes périodes de ma vie avec le Reiki et cela m’a poussé à chercher des améliorations. Je les ai testées puis j’ai proposé la réparation symbolique par le magnétisme à mes visiteurs.

Ainsi est né le recouvrement d’âme par le pendule. C’est efficace et rapide. Cette technique associe la géobiologie (la réparation énergétique des sols et des bâtiments) et le Reiki. Jusqu’à aujourd’hui, la géobiologie était réservée à l’équilibrage énergétique des terrains et des maisons. Il y a longtemps, le géobiologue utilisait des menhirs et des dolmens, pour changer le ressenti d’un espace. À partir du Moyen-âge, d’autres savoirs traditionnels ont été utilisés. Désormais, le magnétiseur manœuvre le petit balancier, en complément de passes énergétiques plus traditionnelles. En mobilisant ma pensée sur un point défini, j’officie sur l’humain, un peu comme l’acupuncture. J’utilise aussi le Reiki, l’acupression. (…)

— Peux-tu me parler de ce qu’il s’est passé lorsque tu as su que ton arrière-grand-père avait un pendule ?

— Lorsque je l’ai appris, je me suis mis à rechercher l’oscillant, en essayant de savoir qui l’avait récupéré au fil des années. J’ai interrogé ma famille et mes cousins, sans résultat. Un jour où je rendais visite à l’une de mes tantes, sans que je lui en parle, elle m’a donné son pendentif. Je suis rentré tout fier à la maison avec le bijou et en arrivant, mon fils m’a déclaré : « il doit me revenir ». J’ai interrogé ce pendule qui m’a confirmé : « Mon propriétaire est Guillaume. » Par la suite, ma tante m’a demandé : « Conserve mon cadeau. » J’ai trouvé un consensus pour que je le garde jusqu’à ce que mon grand en ait l’utilité.

 

[2] En « virons », car la datation et la mesure se font environ. Humour d’un de mes anciens collègues qui se reconnaîtra.

 

[ii] Le Mucem ou Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, est un musée national situé à Marseille. Vous trouverez des détails sur ses collections liées à la magie ici : https://www.mucem.org/collections/theme-collection/node.

(…)

pendule-grand-pere.jpg

Photo : voici le pendule de mon arrière-grand-père. Il se dévisse pour mettre à l’intérieur une matière en rapport avec l’objet de la recherche. Mon ancêtre s'en servait lorsqu'il achetait des étoffes destinées à son usine de textile, pour en vérifier la qualité. Accessoirement, il taquinait la fermière du coin en vérifiant, avec l’oscillant, si elle ajoutait de l’eau dans le lait. Le balancier est siglé de l’abbé Mermet.

— J’ai entendu parler de « sorcellerie française », qu’est-ce que c’est ?

— La sorcellerie française, c’est un peu comme si je suis chaman en Afrique ou en Asie. Je suis thaumaturge, comme dans ma campagne au Moyen-Âge ou avant ! Je manie un certain nombre de ficelles.

— Est-ce que cela peut être lié à certaines de mes traditions ancestrales, comme les fameux « remèdes de ma grand-mère », l’oignon que je place sous mon lit lorsque je suis malade ?

— En effet, il s’agit de rituels qui agissent sur l’humain, sur les animaux, sur l’habitat. Il y a deux choses importantes, l’intention et l’action. Si je conscientise une intention en réalisant une action, ça marche ! Du moins, dans la mesure où je suis formé et réceptif. Si je réalise les choses de manière adaptée, si j’ai une intention et que je sais la mettre en œuvre, je peux créer l’Univers.

— J'ai entendu quelques références à Dieu et cela m'a interpellée parce que je n'arrive pas à comprendre quel pourrait être le lien entre une activité d’énergéticien ou de magnétiseur et la religion. Je peux être éclairée ?

— Le lien principal est la spiritualité. Je trouve la spiritualité dans la nature, dans la religion… Je définis la spiritualité comme la bonne connexion entre mon environnement, la nature et moi-même. (…)

— Je trouve cela logique par rapport à ce que j’entends : plus je dégage du positif, plus j’en attire. Et inversement.

— Exactement ! C’est ce que m’expliquent les courants de pensée positive[i] et les douze lois du karma[ii].

 

[i]           Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_positive et https://fr.wikipedia.org/wiki/Pensée_positive pour avoir un avis

[ii]         Voir Les 12 lois du karma, Changer sa vision de soi et du monde d’Anaka et de Sandy Hinzelin, Éditions JouVence.

Les 12 lois du karma m’aident à devenir une personne meilleure.

Les voici résumées à ma sauce :

  1. Je récolte ce que je sème.

  2. Je suis le seul maître de ma vie.

  3. Ce que je refuse d’accepter me rattrapera.

  4. Je suis où je vais.

  5. Si quelque chose de mal m’arrive, c’est qu’il y a quelque chose de mauvais en moi.

  6. Tout est lié.

  7. Chaque chose en mon temps.

  8. Je pose des actes pour accéder au bonheur.

  9. Je vis dans le moment présent.

  10. Je prends conscience de mes erreurs pour ne pas les revivre.

  11. Je n’ai rien sans rien.

  12. La valeur d’une chose dépend de mon implication.

Selon les bouddhistes, l’Univers est régi par de nombreuses lois, dont celle-ci : je récolte ce que je sème. C’est la loi de l’abondance : je reçois ce que j’appelle. Il est important de tendre vers des pensées positives, de manière collective. Partant du principe « j’ai la vie que je me construis », broyer du noir me met dans une dynamique néfaste. L’inverse est vrai. Je n’échappe pas à la loi de l’équilibre : le positif génère du négatif, la création nécessite de la destruction. À moi de trouver ce qui est bon pour mon bien-être, entre le confort de l’équilibre et le chaos des montagnes russes de la construction et de la destruction. (…)

Vivre selon la pensée positive, nettoie mon passé, facilite mon présent et prépare mon futur. Je dois corriger, de manière réelle ou symbolique, les événements que j’ai affrontés avec peine dans ma vie. Ça marche et cela me permet d’avancer de façon fulgurante. C’est un des changements que je propose à mes visiteurs. Le magnétisme cible ce que je dois corriger, en identifiant des dates ou en testant des événements, lorsque je l’utilise en radiesthésie, comme c’est présenté dans ce document. Mon client n’a pas à croire à un dogme pour avoir un résultat.

Aujourd’hui, je suis, comme beaucoup, à la recherche d’authenticité dans mon existence, dans ma relation avec les autres, dans mon alimentation… Les autres ont tellement à m’apporter, j’ai tant à leur donner, pourquoi être dans le conflit ? À mon avis, l’une des réponses collectives est de nettoyer chacun son passé, de manière symbolique ou réelle, pour se sentir mieux et vibrer plus haut. Agir ainsi ne signifie pas pour autant que je n'aurai pas de problèmes. Je me débarrasse des choses anciennes qui me polluent pour fluidifier mes relations avec les autres.

Je fonctionne sur d’anciens schémas, acquis depuis des générations. En revenant sur mon passé, en me remémorant des choses oubliées (soit douloureuses, soit parce que j’ai pu blesser quelqu’un) et en les analysant de manière objective, j’arrive à mieux vivre le présent et à améliorer le futur. Tout va mieux : mes intuitions, ma connexion aux autres et à la nature, ma santé. C’est à ma portée !

(…)

Petit, j’ai eu de l’asthme avec de forts pics de fièvre, des cauchemars, des délires qui m’ont provoqué des hallucinations. Ce vécu me donne aujourd’hui la sensibilité et la légitimité pour aider. J’ai voyagé dans le bas astral où j’ai reçu des avertissements et j’ai été menacé par des forces noires. J’ai visité le haut. C’est ma destinée d’Homme de côtoyer les bons et les mauvais côtés. Je ne suis pas meilleur que les autres : j’ai la chance de vivre cette expérience, j’utilise cela pour autrui.

Pour améliorer mes processus, je les teste sur moi. Mes visiteurs enrichissent ma pratique par des demandes nouvelles : je cherche les solutions. Dans le magnétisme avec radiesthésie, je dispose d’une échelle de mesure qui est l’échelle de Bovis. Pour que cela fonctionne pour être un bon médium, il y a des modalités d’ancrage, de nettoyage, de demande d’autorisation.

À partir du moment où j’applique les règles et dans la mesure où je suis canal, j’utilise le fil à plomb en confiance. Et cela fonctionne !

(…)

— Pour finir, cette procédure m’est-elle destinée ?

— Elle est pour tous ! Lorsque j’ai un bon niveau d’élan vital, je peux l’augmenter, je n’ai pas de limite. Tant que je ne suis pas au rang de Jésus-Christ, de Bouddha ou de Mère Teresa, j’ai une marge de progression. Le procédé-pendule m’aide si j’ai des problèmes à régler : « je veux changer de métier », « j’ai du mal à réaliser ce projet, car je suis fatigué », « j’ai du mal à être bien ».

 

 

Lexique (Extraits)

Ces définitions sont mes définitions. Elles sont susceptibles d’évoluer. Elles servent à éclairer le document.

Ange Gardien : Entité supérieure qui, selon ma croyance, veille sur moi. J’aurais pu employer les termes : moi-supérieur, moi-augmenté, inconscient, source, connexion au divin, connexion au monde, gardien du plan. (…)

Canaliser, canalisation : quand je réceptionne des messages par médiumnité.

 

Chocs donnés ou reçus qui détériorent mon âme : coups, agression physique, meurtre, accident de voiture ou autre événement qui me traumatisent, pensée négative gardée pour moi ou exprimée à haute voix, reçue ou envoyée de manière inconsciente, consciente ou magique (Sort), comportement addictif ou compulsif, héritage transgénérationnel de maladies ou de comportements pathologiques. (…)

Cauchemar : rêve sombre qui m’est généré par de la réception d’énergie négative. Quand il est accompagné de silhouettes noires qui me font du mal, il est dû à un envoi d’énergie protocolé ou sort. Le nombre de mauvais rêves que j’ai correspond au volume d’énergie négative que je reçois et au nombre d’envois que je subis. Il est facile que je mette fin à un sommeil perturbé (…)

Entité : c’est une mémoire énergétique. Je l’appelle également cristallisation énergétique. Elle est liée à un être décédé, à un souvenir, à un traumatisme, à une dépendance, à une émotion. Elle est attachée au corps d’une, ou de plusieurs personnes dans le cas d’une famille. Elle se fixe sur l’ensemble de l’organisme ou sur un ou plusieurs organes, y compris le sang, l’âme et les auras. Je parle alors de souris énergétique. Les entités parasitent également : terrains, objets, animaux ou végétaux. (…)

Fuites énergétiques, fuites de carburant vital : pertes d’énergie générées par mes comportements ou ceux des autres à mon égard, depuis l’enfance, voire d’anciennes vies. (…)

Hypnose : le terme « hypnose » désigne à la fois un état particulier de conscience et l’ensemble des techniques que j’utilise pour parvenir à cet état de conscience. Tout état modifié de conscience peut être défini comme un processus hypnotique. (…)

Machine de nettoiement énergétique automatique des lieux : l’œuvre d’art combine des symboliques et des usages historiques, artistiques, mécaniques, physiques, ésotériques, magnétiques, Reiki. (…)

Sort : envoi d’énergie négative qui est créé par un rituel, pour me nuire. Ces programmations énergétiques impliquent un contrat avec des puissances obscures. Je n’appréhende pas les conséquences de tels actes, aussi je m’abstiens d’y procéder ou d’y participer, directement ou indirectement. Si je dénoue un sort, je renvoie la force à son créateur, « avec un multiple de trois », dit la croyance populaire. (…) Tous les envois négatifs me génèrent des pertes énergétiques mesurables avec l’oscillant. (…)

Téléchargez les illustrations du livre

Surveillez vos mails ;)

Pré-réservation :

Envoyez un chèque de 25€ + 6,50€ de frais de port pour la France (envoi en lettre suivie jusqu'à 500g). 
Autre destination : nous contacter pour le coût de l'envoi.

À : Téléphane Énergie, Villa 27,
6 bis avenue Général Leclerc
69 300 Caluire-et-Cuire

Facture délivrée sur demande.


 

Titre : Nettoyez vos traumatismes avec le magnétisme - Méthode de recouvrement d'âme

Interview, tests et illustrations : Audrey Cartier - Auxine Créations

Crédit photos : Boris Martin et Téléphane Énergie

Illustration de couverture : Yvan-Pierre Delerue